top of page

Rééducation périnéale

Ostéopathie

 

Notre sage-femme Anne-Sophie Douchin vous prospose la réeducation du périnée en postpartum.

 

 

Ostéopathie en postpartum pour la maman

La consultation ostéopathique est fortement conseillée dans les semaines qui suivent la naissance car elle favorise de nombreuses améliorations :

 

❖ faciliter le confort dans l’allaitement et le sommeil

❖ traiter des douleurs persistantes (lombalgies, sciatiques, cervicalgies…)

❖ celles plus spécifiquement liées à l’accouchement (position, effort d’expulsion, expression abdominale,épisiotomie, suites de péridurale…)

❖ restaurer une posture de confort.

 

L’ostéopathe profitera de l’imprégnation hormonale de la femme enceinte qui persiste quelques semaines après la sortie de maternité.

L’ostéopathie optimisera la rééducation périnéale et favorisera ainsi un retour normal aux activités de la vie courante.

 

Le suivi ostéopathie ne se substitue pas au suivi médical et obstétrique.

Ostéopathie en postpartum pour le bébé

L’accouchement peut être le premier des traumatismes pour le bébé. Il peut perturber le fonctionnement normal des structures crâniennes et en perturber le développement.

 

Difficile, il nécessite parfois l’emploi de spatules, ventouses ou forceps, qui vont influer sur la mobilité des jonctions des os du crâne et occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.

Souvent, les nouveaux nés naissent avec la tête un peu déformée. Les parents s’entendent dire que cela se remettra tout seul. Pourtant il en résulte souvent une ou plusieurs dysfonctions ostéopathiques pouvant générer des troubles fonctionnels.

Un examen très doux des différentes mobilités physiologiques (crâne, sacrum, abdomen…) détectera aisément les dysfonctions mineures à l’origine de tous ces maux

 Par une correction manuelle appropriée, toujours en douceur, votre bébé retrouvera toute sa joie de vivre.

QUAND CONSULTER AVEC UN NOUVEAU-NÉ OU UN NOURRISSON  ?

❖ lorsque l’accouchement s’est effectué sous péridurale;

❖ quand le travail a été trop long (plus de huit heures) ou trop court (moins de deux

heures);

❖ en cas de grossesse gémellaire;

❖ si la présentation s’est faite par la siège, par la face ou par le front;

❖ après une forte traction sur la tête;

❖ quand le cordon s’est enroulé autour du cou;

❖ dans les cas de prématurité (le crâne est plus fragile);

❖ si l’expulsion a nécessité une forte pression sur l’abdomen maternel;

❖ après l’emploi de forceps, ventouse ou spatule

❖ en cas de césarienne;

❖ en cas de souffrance foetale, de réanimation même légère du bébé;

❖ en cas de difficulté à l’ allaitement, à la tétée

❖ si vous constatez une rotation préférentielle de tête ou un torticolis;

❖ il se cambre en arrière lorsqu’on le prend dans les bras ou pendant la tétée;

❖ le bébé est crispé (bras et/ou mains raides);

❖ il sursaute au moindre bruit et montre de petits tremblements;

❖ il est atone et a du mal à tenir sa tête;

❖ il pleure tout le temps; il dort très peu;

❖ il régurgite, il ne digère pas bien et il est agité après la tétée;

❖ il a des troubles ORL à répétition : otites, bronchites à répétition, respiration bruyante...

bottom of page